Etude sur l’effet de la pratique de la pleine conscience sur l’augmentation des facteurs protecteurs face à l’épuisement parental dans le contexte de la pandémie de la Covid-19.

par

L’auto-compassion et le type de rumination influencent la relation entre la pleine conscience et l’épuisement parental.

Des recherches récentes montrent que le phénomène du burn-out parental, appelé plus communément l’épuisement parental, ne touche pas seulement les situations parentales spécifiques mais il peut survenir dans toutes les situations parentales (Lindström, Åman, Norberg, 2011 ; Roskam, Brianda et Mikolajczak, 2018 ; Mikolajczak et Roskam, 2020).

Les parents peuvent en effet développer un burn-out parental s’ils n’ont pas les ressources nécessaires pour faire face aux défis quotidiens de leur rôle parental (Roskam, Brianda et Mikolajczak, 2018 ; Roskam, Raes et Mikolajczak, 2017). 

Plus spécifiquement, une équipe de chercheuses belges (2018) a conceptualisé le burnout parental selon les quatre dimensions suivantes : 

  • l’épuisement physique et émotionnel dans son rôle parental, 
  • le contraste avec le soi parental précédent, 
  • le sentiment d’en avoir assez de son rôle parental,
  • et la distanciation émotionnelle avec ses enfants. 

Le burnout parental se définit par un syndrome multidimensionnel qui survient lors d’une exposition prolongée à une situation stressante (Hallsten, 2005). 

La période de la pandémie de COVID-19 peut en effet être considérée comme une situation stressante prolongée. Le confinement du COVID-19 a augmenté les défis quotidiens auxquels sont confrontés les parents, et peut donc avoir augmenté le risque de burnout parental. Il est donc essentiel d’identifier les facteurs de protection du burnout parental. 

Cette étude menée par Marine Paucsik, Agata Urbanowicz, Christophe Leys, Ilios Kotsou, Céline Baeyens et Rebecca Shankland (2021) visait à évaluer le rôle prédictif et protecteur de la pratique de la pleine conscience, de l’auto-compassion et des ruminations concrètes versus abstraites sur le burnout parental durant le confinement du COVID-19. 

Ces deux dimensions telles que l’auto-compassion et les ruminations concrètes permettent de réduire le perfectionnisme parental (Potter and co. 2014), qui représente l’un des facteurs de risque de burn-out (Sorkkila et Aunola, 2020). Elle constituent également des ressources essentielles pour mieux faire face aux difficultés (Coyne et al. 2020 ; Neff, et McGehee, 2010), notamment celles liées aux conséquences psychosociales de la période de la pandémie du COVID-19, tout en prenant soin de soi et de sa famille. 

Un total de 459 parents (Mage = 40 ; 98,7% de femmes) a rempli des questionnaires auto-rapportés à deux moments pour évaluer le rôle prédictif de la pleine conscience sur l’épuisement parental, l’auto-compassion et le type de rumination ainsi que le rôle médiateur de l’auto-compassion et du type de rumination dans la relation entre la pleine conscience et l’épuisement parental. 

Les résultats ont montré que la pleine conscience, l’auto-compassion et le type de rumination au temps 1 prédisaient de manière significative les niveaux d’épuisement parental au temps 2. L’auto-compassion (effets indirects : b = – 22, IC 95% = [-38, -05], < 0,01), les ruminations concrètes (effets indirects : b = -20, IC 95% = [-32, -09], < 0,001), et les ruminations abstraites (effets indirects : b = -0,54, IC 95% = [-71, -37], < 0,001) ont contribué partiellement à médiatiser la relation entre la pleine conscience et l’épuisement parental. Autrement dit, elles étaient identifiées comme étant un processus de médiation. Ces résultats montrent ainsi que la pleine conscience, l’auto-compassion et les ruminations concrètes peuvent aider à prévenir l’épuisement parental dans le contexte de la pandémie de COVID-19. 

En outre, ces résultats contribuent au domaine de la recherche sur la prévention de l’épuisement parental et permettront de développer des approches efficaces de promotion de la santé mentale chez les parents car peu d’interventions ont été actuellement validées dans le domaine de la prévention du burnout parental (Brianda et al., 2020). 

Dans cette perspective, la Professeure Rebecca Shankland et ses collaborateurs du Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie (LIP/PC2S) mènent actuellement une étude visant à analyser et à comparer six types d’intervention collective dans le champ du soutien à la parentalité et plus spécifiquement de la prévention de l’épuisement parental.

Référence bibliographique : Paucsik, M. (1); Urbanowicz, A. (1); Leys, C. ; Kotsou, I. (2); Baeyens, C. (1); Shankland (3), R. Self-Compassion and Rumination Type Mediate the Relation between Mindfulness and Parental Burnout. Int. J. Environ. Res. Public Health 202118, 8811. https://doi.org/10.3390/ijerph18168811

(1) LIP-PC2S – Laboratoire Inter-Universitaire de Psychologie : Personnalité, Cognition, Changement social.

(2) ULB – Faculté des Sciences psychologiques et de l’éducation [Bruxelles]

(3) DIPHE – Développement, Individu, Processus, Handicap, Education UL2 – Université Lumière -Lyon 2

Pour lire et télécharger l’article, cliquer ici

Catégories : Enquêtes, OPSP

D'autres articles

Actu

Le phénomène de l’épuisement parental se définit par un syndrome composé de plusieurs facettes :  un sentiment d’épuisement physique et émotionnel lié au rôle même de parent,  une distanciation émotionnelle par rapport à son/ses enfants (comme cette manière de fonctionner en « pilotage automatique »),   une saturation et perte de plaisir du rôle de parent (le parent ne sent plus épanoui dans son rôle […]

Le 22 juin 2022
Actu

Intervention de Laurine Buchier, psychologue et intervenante de l’Observatoire de la Parentalité et du Soutien à la Parentalité (Obervatoire de la Parentalité et du Soutien à la Parentalité), spécialiste des questions de l’épuisement parental. Qu’est-ce que l’épuisement parental ? Quels sont les facteurs de risque ? Comment prévenir et accompagner les parents ? Des apports […]

Le 1 juin 2022
Actu

La Caf de l’Isère renouvelle l’organisation de la Quinzaine de la parentalité avec l’appui de ses partenaires pour une 3e édition. Du 1er au 15 juin 2022, les familles sont invitées à participer à de nombreux évènements ! Deux semaines dédiées à la parentalité à destination des familles et des professionnels : conférences, ateliers, expos, […]

Le 6 mai 2022
Actu

L’objectif principal de l’étude Parent-Prev (2018) était de développer des interventions spécifiques pour prévenir et réduire les conséquences liées à l’épuisement parental. Référence bibliographique : Agata Urbanowicz, Rebecca Shankland, Aurélie Gauchet, Paul Bennett, Jaynie Rance. Reducing Parental Burnout. Parent-Prev research project.. Grenoble – Swansea Strategic Partnership, Nov 2018, Swansea, United Kingdom. ⟨hal-01985522⟩

Le 3 mai 2022